Coordination éducation à l'image collège en Dordogne

La curiosité ne s’achète pas, ne se décrète pas, elle se cultive, se construit, au fil du temps, avec les proches, les parents mais aussi les enseignants, les éducateurs, les médiateurs et acteurs de la Culture, …

Nous vivons une époque où les films, y compris les classiques, sont accessibles partout, sur Internet, chez soi, et disponibles sur une multitude de supports. Tablettes, smartphone, ordinateurs, télévision… Les jeunes n'ont jamais autant regardé les écrans. Ils y passeraient plus de 35 heures par semaine. Chaque foyer français possède plus de 6 écrans, la pratique culturelle individualisée semble désormais la norme. Pour les ados, le téléphone est une immense agora, un lieu de vie. On se note entre « amis », on se met en scène, on se filme en permanence, on constitue des "dossiers", on y assoit sa réputation.

Dans ce contexte de surabondance d’offres où les enjeux diffèrent, la salle de cinéma constitue non pas un rempart, mais une opportunité : tout cinéaste réfléchit son œuvre dans sa dimension « salle de cinéma », la taille de l’image projetée étant toujours supérieure à la réalité; Le « voir-ensemble » socialisé demeure une expérience positive jamais démentie.

Ce rappel aux enjeux du dispositif « collège au cinéma » traverse constamment la nature que Ciné passion souhaite impulser dans sa coordination en Dordogne. L’accompagnement des enseignants et des exploitants demeure la clé de voûte de la pérennité de l’opération.

Cette année encore, grâce à l’indéfectible soutien du Conseil Départemental de la Dordogne, principal financeur, et de la DRAC Nouvelle-Aquitaine et du CNC, nous serons au service de cet ambitieux projet.

Cela suppose aussi du temps, de la passion et de l’obstination, la transmission étant l’un des objectifs qui doit nous guider en permanence dans notre démarche. Les œuvres classiques ont besoin, encore plus que les autres, d’être valorisées, accompagnées. En les faisant exister aux côtés des films nouveaux, nous montrons que le cinéma s’inscrit dans un grand mouvement, où les films se nourrissent les uns les autres, se citent, s’interpellent, se répondent.

Cinéma d’hier et d’aujourd’hui ne forment pas deux mondes qui s’opposent mais, au contraire, qui se complètent, l’un éclairant l’autre. En espérant que leur clarté jaillisse encore cette année !

Catalogue collège et cinéma
Cahier des charges du dispositif collège



Envoyez-nous un message